Menu Fermer

DISTRIBUTION

De l'élevage à la transformation et la distribution de la viande la SODEPA a mis en place un protocole réglementé par des règles qui respectent nos différentes chartes.

L’origine de nos viandes est la base de notre métier: l’étiquetage et la traçabilité sont des indicatifs de marque de qualité qui fait corps avec notre métier. L’entreprise a mis en place un réseau de distribution qui comprend: le circuit direct c’est-à-dire de l’abattoir à la boucherie et le circuit long qui intègre le stockage des carcasses dans les entrepôts en vue d’une expédition. Ce dernier volet concerne beaucoup plus l’exportation vers d’autres pays de la sous région Afrique centrale.
Avec une demande sans cesse croissante, des efforts sont fait en vue d’assurer une distribution qui respectent les délais et la chaîne de froid. La taille des marchés permet pour le moment un maillage assez complet du territoire. Elle permet développer certaines techniques de conditionnement pour les régions reculées du pays mais aussi de tester des techniques modernes de conquêtes de marchés.
On peut distinguer deux formes de distribution de la viande au Cameroun:
– la distribution traditionnelle (de la l’abattoir à la boucherie du marché du coin;
– la distribution moderne (de l’abattoir à la boucherie moderne, la viande se retrouve dans les rayons).

Créer un circuit de distribution efficace dans la filière viande permettra de toucher une clientèle devenue exigeante. Elle se retrouve dans les agglomérations et constitue près de 80% des parts de marché. La SODEPA conscient des enjeux travaille à fluidifier le réseau déjà complexe de distribution de la viande au Cameroun. L’intérêt c’est d’apporter au consommateur un produit traçable avec une qualité irréprochable.

moutons_marche

La distribution traditionnelle

Depuis bien longtemps les camerounais se sont habitués à la boucherie artisanale qui occupe environ 99% du marché de la distribution de la viande. Le produit est vendu sur un étal et le boucher formé à l’ancienne dans la découpe.
La qualité et la traçabilité sont occultés et de fait expose le consommateur. Il faut reconnaître que la quantité de la viande vendue est de plus en plus importante ce qui a amené la SODEPA à mettre en place un système de boucherie modernes de proximité.

Dans les boucheries artisanales l’aspect esthétique de la carcasse n’est pas prise en compte ce qui ne peu pas entraîner une nouvelle forme de consommation comme les veaux, les porcins et les jeunes bovins. Très peu de bouchers savent faire de la découpe et perdent des quartiers de viandes lors des opérations de découpe.

La zones rurales et les petites agglomérations

Dans ces zones c’est le circuit direct qui prédomine: le boucher s’approvisionne directement chez l’éleveur dans les marchés à bétails. Cette forme de distribution permet de satisfaire la demande locale. Un inconnue subsiste: la qualité, elle reste le talon d’Achille de ce circuit.

La distribution moderne

Quelques supérettes dans les grandes villes du pays proposent un rayon viande dont la plupart viennent du continent européen. Dans le soucis de servir un produit de qualité au consommateur l’État en partenariat avec l’entreprise et les partenaire a mis en place un système de distribution qui intègre les boucheries modernes accompagné d’une livraison.
Cela peut créer une motivation chez le client qui va trouver dans ces rayons, un produit de qualité à des prix identiques à ceux de la boucherie traditionnelle. Cette forme de distribution peut créer des emplois dans l’approvisionnement des rayons et ouvre d’autres perspectives à la filière viande.

A côté de cela la vente en ligne est depuis quelques mois testée auprès d’une clientèle composée de professionnels de la restauration et les ménages.

Société de Développement et d’Exploitation des Productions Animales

Livestock Development Corporation

Yaoundé Rue Foe B.P.1410

+237 222 20 08 10